Les attentes

Retranscription du podcast :

Bonjour et merci de m’écouter sur Crée ton Bonheur, le podcast qui t’accompagne pour que tu te sentes bien au quotidien. Je suis Sandra, et aujourd’hui nous allons parler des attentes.

Qu’est-ce que j’entends par le mot attente ? Les attentes se sont tout ce que l’on attend des autres tout ce que l’on attend de nous-mêmes et tout ce que l’on attend des autres vis-à-vis de soi et de soi vis-à-vis des autres et aussi de ce que la plupart des gens attendent des autres en général. Tout cela forme dans notre esprit un code de conduite une liste de règles que l’on trouve normal de respecter ou pas ! D’où viennent ces attentes, d’où viennent ces règles que l’on se fixe à soi-même ? Je ne parle pas ici de lois que l’on trouve dans le code de lois de notre pays comme de pas voler de pas tuer, etc. Je parle des règles de bonne conduite que l’on s’imposent à soi-même et aux autres ou que l’on trouve normal que les autres suivent. D’où vient ce code de conduite ? Il vient de notre éducation de notre culture, cela dépend aussi du pays dans lequel nous avons grandi c’est pour ça que quelques fois quand on change de pays pour et pour y vivre il y a certaines choses qu’on a du mal à accepter ou qu’il y a certaines choses qu’on ne comprends pas et il peut venir également de notre religion, la religion dans laquelle on a été élevé ; Toutes ses injonctions qui ont marqué notre parcours ont une incidence sur ce code de conduite mentale. Et ce code de conduite à lui une incidence sur nos émotions et sur notre façon d’agir ou de ne pas agir dans notre quotidien .

Parfois ses attentes vont même nous empêcher de faire certaines choses ou alors elle vont nous retenir de faire ce qui nous donne envie, parce qu’on pense enfreindre un code que tout le monde a. Dans quelle mesure ces attentes sont-elles bonnes ou mauvaises ? Mais déjà peut-on dire qu’elle soit bonne ou mauvaise ? Comme on l’a déjà dit, ,nos attentes viennent de notre éducation, des injonctions que nous avons entendu toute notre enfance, de notre culture, notre religion alors il y a il y a dans ses attentes un des choses qui peuvent être positive comme par exemple s’attendre à ce que quelqu’un nous remercie pour un cadeau, cette attente là est positive on ne va pas s’arrêter sur celles là puisqu’elle suscite des émotions positives. On va plutôt s’arrêter sur les attentes qui nous font plus de mal que de bien. Ces attentes négatives peuvent nous faire du mal à nous-mêmes mais elles peuvent aussi en faire à notre entourage. Une attente qui peut être négative pour nous et pour les autres est l’injonction selon laquelle il faut gagner beaucoup d’argent pour avoir réussi dans la vie. Elle peut nous faire du mal à nous même puisqu’on risque de travailler énormément ou d’être frustrée par un salaire trop bas et elle peut faire du mal à nos enfants à qui on va peut être mettre la pression pour qu’ils choisissent une carrière où ils seront sûr de gagner suffisamment d’argent quitte à faire quelque chose qu’ils n’aiment pas ! Comment faire donc pour ne pas se laisser influencer par nos propres attentes ou celles des autres et surtout, pour ne pas parasiter notre entourage avec nos attentes qui ne sont pas les leurs ?

Je te préviens, cela va être plus facile à dire qu’à faire. Ce qu’il faut, c’est maitriser nos pensées. Eviter de mettre nos émotions sur les circonstances et de penser qu’on n’y peut rien, puisque la situation est ainsi. Pour revenir à mon exemple de salaire élevé, se dire qu’on est malheureux parce qu’on ne gagne pas un gros salaire c’est laisser les circonstances pendre le pouvoir sur nos émotions. Or la circonstances n’est pas la cause du malheur que nous ressentons, ce sont nos pensées car nous sommes persuadés que pour être heureux il faut être riche. Il faut donc changer notre façon de penser pour réussir à convertir nos émotions. Il faut se convaincre soi même que ce notre bonheur ne dépend pas de notre salaire mais plutôt de notre vision de la vie, de la perception de la chance que nous avons d’être en vie, de profiter ce que l’on possède déjà, de la joie de côtoyer nos amis, notre famille… En changeant notre façon de penser on change nos émotions, les émotions que l’on ressent face à une circonstance. On peut faire ce même travail en ne laissant pas les attentes des autres parasiter nos émotions. Si la société a cette attente selon laquelle il faut travailler à temps plein, que c’est la norme mais que nous on se sent plus heureux en travaillant moins, on laisse cette pensée guider nos actions et nos émotions seront forcément positive face à notre travail. il faut apprendre à se détacher des attentes des autres pour se concentrer sur ce qui est important pour nous et ce qui nous rendra heureux. Cela ne veut pas dire qu’il ne faut pas tenir compte des autres dans notre vie ! Si tu es mariée ou que tu as des enfants, certaines attentes de leurs part doivent avoir une réponse, comme nourrir ton bébé qui s’attends à ce que tu le fasse, ou tenir compte que ton conjoint s’attende à ce que tu respecte sa façon de considérer le travail par exemple. et c’est la toute la difficulté de la gestion des attentes des autres vis à vis de soi et de soi vis à vis des autres ! Quand est-ce qu’une attente est une atteinte à l’autre ou a soi ? Une attente est nuisible à partir du moment où cette attente est en fait une façon de contrôler l’autre ou de mettre la responsabilité de se que nous ressentons sur lui ! Si nous en venons à penser par exemple que c’est parce que notre conjoint ne gagne pas suffisamment que nous sommes malheureux et que cela devienne un reproche que nous lui faisons, c’est une attente nuisible car on rend l’autre responsable de notre malheur alors que nous sommes malheureux à cause de notre façon de penser. De la même façon, attendre de nos enfants qu’ils choisissent tel ou tel travail pour qu’ils gagnent bien leur vis, revient à vouloir les manipuler, les contrôler et c’est donc une mauvaise attente. Il faut encore une fois, travailler sur notre façon de penser, se convaincre que nos enfants ferons leurs choix et que notre vision n’a pas d’incidence que leur bonheur ou leur malheur.

Et on se sentira bien mieux parce que on ne ressens pas l’action de l’autre comme une atteinte à nos attentes mais comme simplement une autre façon de voir le problème et si on fait ça dans toutes les situations de notre vie et bien nos émotions vont souvent basculer dans le positif plutôt que dans le négatif et c’est réellement bénéfique pour notre quotidien.

Et c’est vrai également pour les attentes de nos parents, de nos amis ,de notre conjoint. on sait qu’ils ont certaines attentes certaines règles qui sont ancrées en eux comme nous mais si on arrive à se dire que ces règles là ne sont pas des règles que tout le monde doit suivre c’est juste leur façon de voir les choses et bien on va réussir à se dire qu’on est pas obligé de coller à ses attentes. On arrivera à passer outre ces attentes et on pourra avoir un comportement qui colle à notre façon de voir les choses et du coup on ne sera pas dans juste la réponse à une attente que les autres ont vis-à-vis de nous et de la même façon on ne s’attendra pas à ce que les autres suivent nos attentes puisqu’on a compris que se ne sont pas les leurs, qu’ils ont une autre façon de voir les choses qui n’est ni moins bien ni mieux que la notre, juste différente. Et c’est à ce moment là qu’on arrive à être mieux dans son quotidien, quand on a compris que la vraie liberté, la vraie tolérance c’est accepter les autres tels qu’ils sont et non tels qu’on voudraient qu’ils soient.

Je vais m’arrêter là pour aujourd’hui, si tu veux en parler avec moi, laisse moi un message privé ou un mail . SI tu ne veux manquer aucun épisode active les notifications et en attendant je te souhaite une bonne fin de journée à bientôt pour un nouvel épisode.